Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

58. Quelle est la place de la rééducation et de la réadaptation fonctionnelle dans la polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 30-05-2006

La rééducation complète le traitement médicamenteux. La polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme inflammatoire : les médicaments calment l'inflammation et freinent l'évolution de la maladie. Néanmoins, l'inflammation fragilise les articulations qui deviennent moins solides et tendent à se déformer. La rééducation cherche à protéger les articulations et à réduire les conséquences "mécaniques" du rhumatisme, tout en conservant une activité aussi normale que possible.
Pendant les poussées inflammatoires, il est conseillé de mettre les articulations inflammatoires au repos, si possible en position de fonction. Des contractions dites isométriques, c'est-à-dire sans déplacement de l'articulation, quelques minutes par jour, permettent de lutter contre la fonte musculaire.
En dehors des poussées inflammatoires, votre kinésithérapeute pourra vous proposer des exercices dynamiques, contre résistance.
Vous devez êtres informé, "éduqué" pour bien gérer votre traitement "physique" au même titre que votre traitement médicamenteux et c'est l'objet de ce manuel. Cela signifie aussi que vous devez être persévérant. Il est bien plus difficile de prendre de bonnes habitudes d'activités physiques que d'ingérer des médicaments tous les jours, mais vous verrez que les efforts réguliers et durables sont récompensés.

Notre avis

Quelque soit le stade de la polyarthrite et son évolutivité, la rééducation est à considérer comme un potentiel traitement
Précédent Haut de page Suivant