Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

99. Comment peut-on être mieux informé sur la polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 30-05-2006

Aujourd'hui, et c'est tant mieux, il existe de multiples moyens d'information. Citons sans ordre d'importance :

LE RHUMATOLOGUE ET L'EQUIPE SOIGNANTE
Bien entendu votre rhumatologue est à même de vous prodiguer l'information nécessaire. Toutefois, force est de constater qu'il(elle) n'a pas toujours le temps nécessaire à consacrer à cette information. C'est en partie pour cette raison (mais également d'autres encore plus pertinentes) que ces dernières années ont vu naître des projets d'éducation dans lesquels participent bien sûr les rhumatologues mais également tous les professionnels de santé impliqués dans la prise en charge de la polyarthrite. Pour ces séances d'éducation, des patients se regroupent plusieurs heures au sein de ces centres d'éducation et bénéficient d'une part d'une éducation par les professionnels de santé, mais d'autre part d'un échange entre patients.
Ces programmes d'éducation peuvent se faire soit dans les services de rhumatologie ou de rééducation, soit dans des stations de cure thermale.
Ces programmes peuvent se faire soit "d'un seul jet" (1 séjour de plusieurs jours dans un centre), soit de manière itérative (par exemple une demi-journée par semaine).

L'ASSOCIATION DE PATIENTS
Rappelons encore ici l'importance de ces associations qui contribuent largement à améliorer l'information/l'éducation des patients via divers "produits" (brochures, réunions, échange de courrier, permanence téléphonique...).

LES LIVRETS D'INFORMATION

LES SITES INTERNET
Ils sont de plus en plus nombreux. Nombreux sites "officiels" (d'associations de patients, de sociétés scientifiques) sont très utiles. Attention toutefois au charlatanisme car la "toile" est le lieu privilégié des charlatans pour profiter de l'angoisse des malades et vous attirer notamment vers des thérapeutiques parallèles n'ayant jamais fait la moindre preuve d'efficacité.
A l'inverse, le site Internet est probablement le meilleur moyen pour obtenir des informations complètes sur les traitements les plus récents.

Notre avis

La multiplicité des moyens d'information est une bonne chose (centres d'éducation, livrets, associations de patients, sites Internet) est une très bonne chose. N'hésitez pas à en user ou en abuser et surtout d'en discuter ouvertement avec votre rhumatologue (notamment en citant vos sources).
Précédent Haut de page Suivant