Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

89. Que sont la pension d'invalidité, l'allocation adulte handicapé, l'allocation compensatrice et y a-t-il d'autres aides possibles ?

Dernière mise à jour : 30-05-2006

La pension d'invalidité est une indemnité versée mensuellement par la Sécurité Sociale aux assurés sociaux incapables de travailler partiellement ou totalement. En d'autres termes, cette pension vise à compenser la perte de salaire liée à la réduction de la capacité de travail. Son montant est calculé à partir des 10 meilleures années de travail de l'assuré. Il y a 3 catégories dans la pension d'invalidité. Cette pension est versée jusqu'à 60 ans et est ensuite remplacée par une pension de retraite.

L'allocation adulte handicapé est une allocation qui ne dépend pas de la Sécurité Sociale. Elle est accordée par la COTOREP et réservée aux personnes ayant un handicap assez important, c'est-à-dire égal ou supérieur à 80 %, selon le barème établi par la COTOREP (attention ! le pourcentage de handicap défini par la COTOREP n'a aucun rapport avec la classification en invalidité, 1ère, 2ème ou 3ème catégorie, définie par la Sécurité Sociale). Cette allocation peut également être accordée aux personnes ayant un handicap compris entre 50 et 80 % lorsqu'il y a impossibilité à se procurer un emploi en raison du handicap. La COTOREP n'est pas l'organisme payeur. L'allocation est une somme d'argent versée chaque mois par la Caisse d'Allocations Familiales.
Attention ! La pension d'invalidité et l'allocation adulte handicapé peuvent se cumuler à hauteur d'un plafond établi en fonction de la situation familiale de l'intéressé(e).
Plafond de ressources annuelles (1er juillet 2004 au 30 juin 2005) :
- 7 102,71 Euros pour 1 personne seule
- 14 205,42 Euros pour un ménage (marié, pacsé ou concubin)
- majoration de 3 551,36 Euros par enfant à charge

L'allocation compensatrice est, comme l'allocation adulte handicapé, une prestation financière accordée par la COTOREP et versée mensuellement par la Caisse d'Allocations Familiales. Elle concerne les personnes âgées de moins de 60 ans. Elle est complémentaire de l'allocation adulte handicapé et a pour but d'aider au financement de l'emploi d'une tierce personne. En effet, ce n'est pas parce que la COTOREP reconnaît votre handicap égal ou supérieur à 80 % que le droit à l'aide d'une tierce personne est accordé. Si la nécessité d'une tierce personne est reconnue, on perçoit en plus de l'allocation adulte handicapé une allocation compensatrice. Vous pouvez utiliser l'argent que vous recevez comme vous l'entendez, c'est-à-dire que vous n'êtes pas obligé d'employer une garde malade. Vous choisissez la tierce personne qui peut être un parent, un ami. Aucun justificatif n'est demandé.
La COTOREP peut vous attribuer d'autres allocations dites compensatrices, en cas de frais supplémentaires liés au handicap (frais de transport pour atteindre son lieu de travail quand l'utilisation des transports en commun est impossible du fait du handicap, acquisition de matériel adapté, aménagement d'un véhicule, etc.). L'allocation compensatrice est versée sous condition de ressources.

Les autres aides financières : en dehors des prestations financières versées par ces organismes publics, il est possible que vous perceviez des indemnités complémentaires versées par des compagnies d'assurances privées auxquelles vous avez décidé d'adhérer. Il s'agit d'une initiative personnelle.

Notre conseil

L'obtention de toutes ces aides nécessite des démarches auprès de chacun de ces organismes et varie en fonction des situations. Le mieux est d'en parler avec votre assistant(e) social(e). Etudiez bien les contrats que vous avez signés avec des compagnies privées.
Précédent Haut de page Suivant