Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

93. Doit-on voir un psychologue ou un psychiatre lorsque l'on est atteint de polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 30-05-2006

Le caractère harcelant de la douleur, les réveils nocturnes répétés, l'incompréhension de l'entourage, les problèmes rencontrés dans le travail, peuvent à la longue se transformer en un véritable épuisement dépressif. Qui dit dépression, dit majoration des douleurs et la boucle est bouclée. Lors de ces périodes de "crises", il faut de l'aide et souvent une écoute attentive. L'intervention ponctuelle du spécialiste (psychiatre ou psychologue) peut aider à passer un cap difficile surtout lorsque l'aide de l'entourage fait défaut.

Notre conseil

Nombre de malades ne nécessitent pas de prise en charge particulière. En cas de moral bas, la meilleure attitude est d'en parler à son entourage et, si cette aide n'est pas suffisante, à l'équipe soignante qui pourra vous diriger vers un spécialiste qui connaît bien ces problèmes et la polyarthrite rhumatoïde. La prise en charge auprès d'un psychologue n'est pas remboursée par la Sécurité Sociale, sauf dans le cadre d'une hospitalisation ou d'une prise en charge en centre spécialisé.
Précédent Haut de page Suivant