Ostéoporose en 100 questions

Les 100 questions

7. Quand penser à l'ostéoporose ?

Dernière mise à jour : 30-11-2005

Une perte osseuse excessive aboutit à l'ostéoporose. La perte osseuse est dépendante du niveau initial de densité osseuse (capital osseux de départ) et de la vitesse de perte osseuse (donc des facteurs de risque qui accélèrent la perte osseuse). Il n'existe pas encore de consensus recommandant le dépistage de l'ostéoporose dans la population générale par la mesure de la densité osseuse. Il faut donc y penser de principe :
en cas de fracture : fracture du poignet (Pouteau-Colles), tassement vertébral, fracture du col du fémur, après un traumatisme minime ;
en cas de perte de taille importante, de douleurs ou de déformations de la colonne vertébrale ;
lorsqu'il y a des facteurs de risque d'ostéoporose, en particulier au moment de la ménopause (cf. Question 20), • chez la personne âgée souvent carencée en calcium et vitamine D, dont l'activité physique est très réduite et qui risque de chuter ;
en cas de "pâleur" des os sur les radiographies (les radiologues utilisent souvent le terme "déminéralisation" osseuse) ;
en cas de maladie ou de médicaments favorisant l'ostéoporose (cf. Questions 15, 95, 96).

Notre avis

Il faut penser à l'ostéoporose après la ménopause (carence hormonale) surtout si la femme a, par ailleurs, d'autres facteurs de risque d'ostéoporose (antécédents familiaux, maigreur, tabagisme, etc.) et après 75 ans (vieillissement osseux).
Précédent Haut de page Suivant