Ostéoporose en 100 questions

Les 100 questions

19. Si l'on a une ostéoporose, peut-on ou doit-on rechercher la maladie chez ses enfants ?

Dernière mise à jour : 30-11-2005

La densité de l'os résulte de l'interaction entre des facteurs génétiques et d'environnement. Il est certain que l'hérédité joue un rôle important. Les enfants de parents ostéoporotiques ont des valeurs de densité osseuse plus basses que les enfants de parents sans ostéoporose, de même, l'existence d'une fracture du fémur chez la mère multiplie par 2 le risque de fracture du fémur chez les descendants. Par conséquent, si l'on a une ostéoporose, il faut préconiser une éducation de l'enfant : augmentation des quantités alimentaires quotidiennes de calcium (3-4 produits laitiers par jour, eau minérale riche en calcium), apport médicamenteux en vitamine D pendant la petite enfance et ensoleillement suffisant, activité sportive en charge sans surentraînement (marche à pied quotidienne à bon pas, course à pied, danse, gymnastique, football, etc.). À l'adolescence, il faut rester vigilant : alimentation équilibrée, riche en laitages, pas de régime trop strict, éviter les facteurs de risque. À la ménopause, votre fille devra consulter un rhumatologue pour revoir ses facteurs de risque d'ostéoporose (cf. Question 20).

Notre avis

Pas de panique si vous avez une ostéoporose! Nous vous conseillons de montrer à vos enfants comment il faut manger. Montrez-leur l'exemple en mangeant du calcium, en ne fumant plus, en faisant un peu de sport. La prévention est fondamentale et commence dès l'enfance. Mais nous ne conseillons pas de faire des mesures de densité osseuse systématiques chez vos enfants.
Précédent Haut de page Suivant