Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

19. Quels médicaments anti-inflammatoires (en dehors de la cortisone) sont utilisés dans la polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 30-05-2006

Un traitement anti-inflammatoire est un traitement qui lutte contre l'inflammation. On distingue les médicaments à base de cortisone (on parle d'anti-inflammatoires stéroïdiens ou de corticoïdes) et ceux qui n'en contiennent pas : on parle d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (A.I.N.S.). Nombreux sont les médicaments disponibles à l'heure actuelle (cf. Annexe 2). Leur présentation est variable (comprimés, gélules, suppositoires, piqûres, gel, crème, etc.).
En raison de leurs potentiels effets néfastes sur l'estomac, il est fortement recommandé de ne jamais les associer entre eux (et notamment de ne jamais les associer à l'aspirine à doses supérieures à 2 g/jour), et de ne jamais dépasser les doses prescrites. En effet, si ces médicaments sont d'une grande efficacité immédiate sur les douleurs inflammatoires, ils peuvent entraîner des inconvénients dont le plus important est l'ulcère d'estomac. Ce risque est accentué par la prise d'alcool et/ou de tabac. L'autre facteur qui majore ce risque est le "stress" (lors d'une intervention chirurgicale, par exemple). Chez certaines personnes fragiles (âge avancé, antécédents d'ulcère, période péri-opératoire), des "pansements" digestifs pourront être proposés. De nouvelles molécules A.I.N.S. agissant sur l'inflammation articulaire avec un risque digestif moindre et sont maintenant disponibles en pharmacie (cf. question 20).
• D'autres accidents plus rares : aggravation d'un asthme, accidents allergiques (éruptions)...
• Par ailleurs, les AINS fluidifient le sang. Si vous prenez d'autres médicaments ayant cette propriété (anticoagulants, ...), ne prenez pas d'AINS sans l'avis de votre médecin.
• Pour chacun de ces médicaments, il est nécessaire de connaître le temps prévisible au bout duquel il est habituellement efficace et surtout sa durée prévisible d'action. En effet, il sera nécessaire de prendre l'A.I.N.S. plusieurs fois par jour si la durée d'action est courte (4 à 8 heures) et en une seule prise quotidienne en cas de durée d'action longue (au moins 24 heures). De plus, un même A.I.N.S. à durée d'action courte peut avoir une durée d'action prolongée grâce à une préparation particulière : on parle généralement de molécules à libération prolongée (LP).
• Enfin, il est généralement recommandé de prendre son A.I.N.S. avec un grand verre d'eau, au milieu d'un repas. Néanmoins, en cas de douleurs nocturnes et/ou d'enraidissement matinal très prolongé, il est possible de prendre son A.I.N.S. au coucher (et non pas au moment du dîner).

À retenir

Si vous devez prendre votre A.I.N.S. au coucher, il faut le prendre debout et avec un grand verre d'eau ou de lait (par exemple au moment de vous laver les dents). En effet, si vous le preniez en position couchée, il y aurait un risque que le comprimé se "coince" entre la bouche et l'estomac.
Méfiez-vous des AINS peu dosés, en vente libre, et proposés comme antalgiques. Ils peuvent interférer avec votre traitement habituel. Parlez-en à votre médecin.
Précédent Haut de page Suivant