Lupus en 100 questions

Les 100 questions

3. MIEUX COMPRENDRE comment prendre en charge un lupus ?

45. De quels moyens dispose-t-on pour traiter le lupus ?

Dernière mise à jour : 30-12-2010

http://covid-innovation.fr/?kontrolnarobota=femme-thies-cherche-homme&c1d=ff Le traitement du lupus fait appel à plusieurs moyens thérapeutiques :
- yo soy la chica del tranvia Les médicaments : ce sont des molécules dont le but est de diminuer, ou de moduler, l’hyperactivité du système immunitaire, tout comme l’inflammation.
catral aplicaciones para conocer gente Pour les formes mineures cutanéoarticulaires sont utilisés : les antidouleurs (antalgiques), les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), les antimalariques (ou anti-paludéens de synthèse (hydroxychloroquine), et souvent une faible corticothérapie complémentaire, si le lupus est articulaire.
Pour les formes viscérales graves sont utilisés : une corticothérapie et des traitements immunosuppresseurs, en particulier dans les glomérulonéphrites ou les atteintes neurologiques sévères.
- Les règles de vie : les malades doivent apprendre à éviter les facteurs qui peuvent activer la maladie lupique comme :
l’exposition au soleil : le port de manches longues et d’un chapeau est recommandé, et surtout, il faut utiliser des écrans solaires puissants cf question 73.
les contraceptifs oraux contenant des oestrogènes.
Arrêter le tabac puisque le tabagisme non seulement augmente le risque de maladies cardiovasculaires, mais aussi diminue l’efficacité du Plaquenil® et majore même le risque d’avoir un lupus.
l’arrêt brutal des médicaments, en particulier de la cortisone…
- L’éducation thérapeutique du patient est donc fondamentale. Les malades doivent savoir reconnaître les signes avant-coureurs témoignant d’une ré-activation du lupus.
Le respect des prescriptions médicales (observance) est essentiel : le lupus est une maladie chronique et, souvent, avec le temps, les malades peuvent avoir tendance à interrompre plusieurs médicaments, essentiellement par lassitude. Cette interruption du traitement (mauvaise observance), plus ou moins prolongée, expose à un risque majeur de poussées de la maladie lupique.

A retenir

Les moyens thérapeutiques pour prendre en charge le lupus sont de 3 ordres :
Les médicaments : l’hydroxychloroquine, la cortisone et parfois les immunosuppresseurs, pour contrôler le désordre auto-immun de la maladie
Les règles de vie, pour apprendre à éviter les facteurs pouvant activer le lupus
L’éducation thérapeutique, pour savoir reconnaître les signes avantcoureurs d’une poussée lupique
Précédent Haut de page Suivant