Lupus en 100 questions

Les 100 questions

Putte 3. MIEUX COMPRENDRE comment prendre en charge un lupus ?

65. Comment traiter les signes cutanés ou muqueux ?

numero de mujeres solteras perú Dernière mise à jour : 30-12-2010

orée d'anjou rencontre femme
La corticothérapie en pommade (topique) est utilisable, sauf sur le visage où elle risque d’induire une atrophie cutanée. En cas de persistance des lésions cutanées actives, il est possible de renforcer l’efficacité locale de la cortisone en pommade grâce à un pansement occlusif. La corticothérapie générale n’a pas d’indication dans le traitement des lésions purement dermatologiques. Le Tacrolimus en application locale peut apporter un bénéfice cutané. Il est normalement utilisé dans le traitement de la dermatite atopique. Il a l’avantage de ne pas provoquer d’atrophie cutanée contrairement à la cortisone locale. Le traitement des lupus cutanés repose également sur la protection solaire, et l’hydroxychloroquine à la dose de 2 comprimés par jour (400 mg/j), qui permet une amélioration des lésions dans plus de 8 cas sur 10. L’efficacité est jugée au bout de 3 mois. Une surveillance ophtalmologique annuelle est nécessaire, ainsi qu’un électrocardiogramme à la recherche d’un bloc auriculo-ventriculaire. Le thalidomide peut également être utilisé, permettant la plupart du temps une rémission complète. Ce traitement est susceptible d’induire des malformations graves chez le foetus si la femme est enceinte pendant le traitement, ce qui impose de réaliser un test de grossesse préalable et de prescrire une contraception efficace obligatoire. Une surveillance par électromyogramme est nécessaire. Le traitement doit être pris le soir en raison de l’induction d’une somnolence. En cas d’ulcération muqueuse ou de gingivite (inflammation des gencives), on peut utiliser des bains de bouche cicatrisants comme le gel Génial htm® à base d’acide hyaluronique. Les solutions bains de bouche antiseptiques en complément peuvent être utiles quelques jours mais ne doivent pas être utilisées de manière prolongée car elles peuvent provoquer des modifications de la flore bactérienne buccale. En cas d’ulcération buccale ou d’inflammation des muqueuses buccales (mucite) liées à une diminution importante du nombre de polynucléaires neutrophiles (globules blancs), un bain de bouche à base de bicarbonate de sodium associé à un corticoïde, un antifongique, un anesthésique local et un pansement de type Ulcar® peut apporter un rapide soulagement.
Précédent Haut de page Suivant