Spondyloarthrite en 100 questions

Les 100 questions

2. Diagnostic et évolution de la Spondylarthrite

14. À côté de la survenue nocturne ou matinale de la douleur, existe-t-il d'autres caractéristiques de l'inflammation rachidienne ?

Dernière mise à jour : 30-09-2005

Il est classique de dire que la spondylarthrite est la cause la plus fréquemment observée de douleurs rachidiennes persistantes chez les jeunes adultes. Les signes qui doivent alerter sont les suivants :
• un début avant l'âge de 40 ans ;
• un début progressif (et non brutal comme on le voit dans le lumbago ou la hernie discale où la douleur survient après un effort physique) ;
• la persistance de la douleur pendant plus de 3 mois ;
• l'association de cette douleur à une raideur du dos ;
• l'amélioration de la douleur après exercice ;
• l'amélioration spectaculaire de la douleur du dos après la prise d'un traitement par anti-inflammatoire non stéroïdien.

À retenir

Il existe des caractéristiques de l'inflammation rachidienne à bien connaître. Leur présence, facile à rechercher, permet de ne pas faire d'erreur de diagnostic en considérant le mal de dos comme étant lié à un problème mécanique ou traumatique.
Précédent Haut de page Suivant