Spondyloarthrite en 100 questions

Les 100 questions

4. Spondylarthrite et mode de vie

86. Doit-on suivre un régime particulier dans le cadre de la spondylarthrite ?

Dernière mise à jour : 30-09-2005

A priori non. On pourrait éventuellement apporter deux nuances à cette affirmation :

• En cas de traitement par la cortisone, il est recommandé de suivre un régime peu salé, pauvre en sucre et en produits sucrés (confitures, miel, etc.), riche en calcium et en protéines et également un régime pauvre en graisses animales (beurre, crème fraîche, charcuterie, etc.).

• La supplémentation en graisses particulières (acides gras poly-insaturés) pourrait avoir un effet anti-inflammatoire.
Ceci n'a jamais été démontré de manière scientifique au cours de la spondylarthrite ankylosante. Les principales sources alimentaires d'acides gras sont résumées dans l'Annexe 11. Il existe plusieurs possibilités pour enrichir l'alimentation avec ces acides gras particuliers :

• Modifier ses habitudes alimentaires et préférer les acides gras qui ont une action anti-inflammatoire (acides gras oméga 3, acides gras oméga 6). En annexe, se trouve la liste des principales sources alimentaires de ces acides gras. Il faut reconnaître que cette simple modification d'habitude alimentaire ne peut avoir qu'une efficacité minime. Ainsi, les deux attitudes suivantes ont été préconisées :
- Supplémenter l'alimentation par des gélules contenant ces acides gras particuliers. Ces gélules (d'huile de bourrache ou d'onagre) sont disponibles en pharmacie et parapharmacie, mais elles sont chères, et peu dosées en acide gras (à titre d'exemple, 20 gélules d'huile de bourrache ou d'onagre sont équivalentes à 1 cuillère à soupe d'huile de bourrache).
- S'aider de médicaments contenant de plus fortes doses de tels acides gras. Les médicaments disponibles en France ont été développés pour traiter des troubles métaboliques (hyper-triglycéridémie). Ils ne sont pas indiqués dans la spondylarthrite. Par ailleurs, le dosage est encore insuffisant pour avoir un effet anti-inflammatoire net. Dans d'autres pays et notamment dans les pays scandinaves, des gélules chères et non remboursées par les services de santé sont disponibles en pharmacie.

Notre conseil

• Avoir une alimentation équilibrée.
• Nous manquons d'arguments scientifiques pour recommander systématiquement une supplémentation en acides gras.
• À la différence de la population générale, vos besoins énergétiques sont augmentés. En cas de perte de poids importante, il est nécessaire d'enrichir votre alimentation en calories et en protéines.

Pour cela :
• faites 3 repas par jour ;
• pensez aux collations indispensables pour obtenir ou maintenir un poids de forme ;
• reportez-vous à l'Annexe 12 qui vous donne quelques exemples de recettes hyper-caloriques.
Précédent Haut de page Suivant