Spondyloarthrite en 100 questions

Les 100 questions

4. Spondylarthrite et mode de vie

91. Que penser des médecines parallèles ?

Dernière mise à jour : 30-09-2005

Les enquêtes effectuées montrent que la plupart des utilisateurs de médecines non conventionnelles n'en parlent pas à leur médecin traitant. Ceci suggère un manque de communication entre le médecin et le malade. Il est, d'une part, lié au fait que les médecins n'envisagent pas que leurs patients sollicitent en parallèle d'autres traitements et, d'autre part, que les malades n'osent pas dire qu'ils ont essayé tel ou tel traitement de peur d'être mal compris. Les médecins manquent de données objectives pour se forger une réelle opinion des médecines parallèles et informer les malades.
Précédent Haut de page Suivant