Prothèse Articulaire en 100 questions

Les 100 questions

2. Bénéfices attendus et principaux risques de l'intervention

24. Faut-il craindre "l'infection de la prothèse" ?

Dernière mise à jour : 30-05-2005

Dans cette chirurgie prévue et organisée, le risque infectieux est très faible. Cependant, il n'est jamais nul et constitue une complication grave qui impose le plus souvent une nouvelle intervention (reprise chirurgicale pour nettoyer et parfois changer la prothèse) et un traitement antibiotique prolongé.
Le risque infectieux d'une prothèse articulaire est actuellement inférieur à 1 %. Cette complication est sévère car la nouvelle prothèse a plus de risque de s'infecter à nouveau (10 à 20 %).
- L'infection peut survenir précocement après l'intervention et, dans ce cas, elle peut être due à une contamination du site opératoire, habituellement par la peau.
- L'infection peut survenir tardivement : elle est rarement liée à une contamination peropératoire, passée inaperçue et qui évolue à bas bruit pendant des années, elle est le plus souvent due à une contamination par voie sanguine à partir d'un foyer infectieux situé à distance (dents, poumons, urines, gorge, peau, sinus, etc.).

Il existe des facteurs favorisants l'infection : un traitement immuno-modulateur (qui diminue les réactions de défense de l'organisme vis à vis des infections), la prise prolongée de corticoïdes, le diabète, l'obésité.

(cf. question 26)

Infection avec précense d'un abcès (arthrographie)

Notre avis

Le risque infectieux est faible (les mesures de prévention et l'amélioration des soins ont permis une diminution de près de 50 % du risque infectieux dans les 15 dernières années), mais il n'est pas nul et il s'agit d'une complication sévère.
La période initiale des premiers mois est la plus "dangereuse". Le risque infectieux même s'il n'est jamais nul, diminue de façon significative avec le temps. L'important reste ensuite, de ne pas négliger un état infectieux et/ou un état fébrile, un signe douloureux persistant ou un gonflement de l'articulation opérée, associé à un état infectieux général récent ou à de la fièvre. Enfin, il est essentiel de signaler aux différents médecins consultés que vous avez une prothèse articulaire.
Précédent Haut de page Suivant