Prothèse Articulaire en 100 questions

Les 100 questions

2. Bénéfices attendus et principaux risques de l'intervention

32. A-t-on toujours mal quand la prothèse est usée ?

Dernière mise à jour : 30-05-2005

L'usure de la prothèse n'est jamais douloureuse en elle-même. Ce sont ses conséquences qui peuvent l'être. En effet, les particules d'usure (plastique, métal, céramique, etc.) libérées dans l'articulation entraînent une réaction inflammatoire qui est à l'origine de dégâts osseux autour de la prothèse (ostéolyse péri-prothétique). Ces phénomènes conduisent ensuite au descellement (perte de fixation) des implants prothétiques.
Les phénomènes douloureux apparaissent à ce stade, c'est-à-dire tardivement. D'où l'intérêt de pratiquer régulièrement des radiographies pour vérifier l'existence d'une usure et surtout d'une ostéolyse péri-prothétique pouvant nécessiter une reprise (nouvelle intervention) avant que les dégâts osseux ne soient trop importants.

Conséquence de l'usure d'une prothèse :

Usure (pas de douleurs) 
 ò
Production de débris d'usure
 ò
Réaction inflammatoire dite à corps étrangers
(granulome inflammatoire)
 ò
Dégâts osseux autour de la prothèse
(ostéolyse péri-prothétique)
 ò
Perte de fixation des implants
(descellement prothétique)
 ò
Douleurs, liseré anormal car large (> 1 mm)

Notre avis

Ce n'est pas l'usure en elle-même qui est douloureuse, mais ses conséquences : descellement (perte de fixation des implants prothétiques) et dégâts du tissu osseux situé autour de la prothèse (ostéolyse péri-prothétique). Votre chirurgien pourra vous proposer une nouvelle opération, même si vous ne souffrez pas encore, afin d'éviter des dégâts osseux trop importants et une intervention plus traumatisante.
Précédent Haut de page Suivant