Spondyloarthrite en 100 questions

Les 100 questions

3. Traitement de la Spondylarthrite

62. Quelle est la différence entre anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et coxibs ?

Dernière mise à jour : 30-09-2005

Il y a une différence et il n'y en a pas. Pour cela, il faut se rappeler les principales étapes de la recherche ayant permis les avancées thérapeutiques dans ce domaine :

1960-1970 : découverte d'une enzyme (au nom technique de cyclooxygénase) responsable de l'inflammation. Dès lors que cette enzyme a été connue, on a cherché et réussi à bloquer, empêcher, inhiber son action. Les médicaments issus de cette recherche sont appelés inhibiteurs de la cyclooxygénase (ce sont les AINS habituels). Malheureusement, l'action de l'enzyme (la cyclooxygénase) ne se limite pas à créer l'inflammation, mais a également d'autres actions comme par exemple de protéger la paroi de l'estomac et de réguler le flux artériel. Aussi, empêcher l'action de la cyclooxygénase revient à diminuer l'inflammation (ce qui est bien), mais également revient à fragiliser l'estomac et à déséquilibrer la tension artérielle (ce qui n'est pas souhaitable).

1990-2000 : découverte qu'en fait il n'y a pas qu'une enzyme, mais deux (cyclooxygénase de type I : Cox-I et cyclooxygénase de type II : Cox-II).
La cyclooxygénase de type I est l'enzyme qui maintient l'intégrité de la muqueuse gastrique.
La cyclooxygénase de type II est responsable de l'inflammation et de la tonicité vasculaire.
Les médicaments empêchant de manière sélective la cyclooxygénase de type II sont appelés coxibs.

À retenir

Les AINS conventionnels empêchent l'action des 2 enzymes (cyclooxygénase I et II) alors que les autres empêchent seulement l'action de la cyclooxygénase de type II. Ainsi, si on peut s'attendre à ce que l'efficacité des coxibs soit similaire à celle des AINS conventionnels, on peut également s'attendre à ce que les coxibs aient une toxicité digestive moindre mais une toxicité cardiovasculaire identique.
Précédent Haut de page Suivant