Prothèse Articulaire en 100 questions

Les 100 questions

11. Les différentes prothèses : Prothèse de doigt et de poignet

92. Quelles sont les différents types de prothèse des doigts et du poignet ?

Dernière mise à jour : 30-05-2005

Le remplacement prothétique des articulations des doigts fait le plus souvent appel à des implants en silastic (élastomère de silicone) notamment pour les déformations rencontrées chez les personnes souffrant de  polyarthrite rhumatoïde. Les prothèses en métal-plastique ou en céramique sont cependant de plus en plus utilisées si les ligaments des doigts sont de bonne qualité.
La taille des implants qui varie selon l'articulation concernée : métacarpo-phalangienne (bosses permettant de compter le nombre de jours des différents mois de l'année) ou interphalangienne proximale (entre les précédentes et le bout des doigts). Leur principe n'est pas de reproduire l'anatomie de l'articulation mais de maintenir un espace articulaire pour permettre la mobilité des doigts en flexion-extension, leur stabilité étant assurée par la cicatrisation des tissus situés autour de la prothèse.
Pour le pouce, l'importance des contraintes mécaniques et la nécessité de conserver une bonne pince pouce-index modifient les indications :
- l'arthrose du pouce (rhizarthrose) douloureuse, rebelle au traitement médical et aux infiltrations peut être opérée dans certains cas. Le geste chirurgical le plus souvent proposé n'est pas une prothèse mais l'ablation de l'os malade (on enlève un petit os : le trapèze) et une ligamentoplastie (on met à la place un ligament enroulé sur lui-même comme un anchois). Cette chirurgie soulage vite les douleurs, mais la force est récupérée plus lentement (environ 6 mois). Les prothèses trapézo-métacarpiennes ressemblent à celles utilisées pour la hanche (métal-polyéthylène), car les implants en silicone se dégradent rapidement (phénomène d'usure entraînant une détérioration de l'implant et du capital osseux) ;
- l'arthrodèse (blocage) de l'articulation métacarpo-phalangienne est souvent préférée à la mise en place d'une prothèse en silicone, qui reste néanmoins possible dans certains cas.

Les prothèses partielles du poignet (pour remplacer seulement certains os) ne sont plus utilisées car elles s'usent trop rapidement et ne sont pas assez performantes pour les mouvements particuliers du poignet.
Les prothèses totales du poignet sont utilisées depuis 30 ans mais elles avaient tendances à se desceller (la fixation dans l'os se dégradait) avec le temps. De nouveaux modèles existent mais les indications sont rares, essentiellement réservées aux patients  souffrant  de polyarthrite rhumatoïde touchant les deux poignets.

Polyarthrite rhumatoïde

Prothèses de doigts

Prothèse de poignet

Prothèse de poignet

Notre avis

Si vous avez besoin d'une prothèse de doigt, nous vous incitons à consulter un chirurgien spécialisé de la main, habitué à ce type d'intervention car ces prothèses ont des indications très spécifiques.
Précédent Haut de page Suivant