Lupus en 100 questions

Les 100 questions

2. MIEUX COMPRENDRE comment se manifeste un lupus

22. A quoi sert le complément sérique ?

Dernière mise à jour : 30-12-2010

http://teamwatersport.fr/?serchanakislota=site-de-rencontre-pour-ado-application&7ac=e4 Qu’est-ce que le complément ?
Le complément sérique est un réseau de petites protéines présentes dans le sang et les tissus. Son rôle est de réguler le système immunitaire en facilitant l’élimination des débris de cellules, par exemple détruites par un virus. Le complément est en quelque sorte l’« éboueur » du système immunitaire.
Ce système est composé de fractions agissant en réseau, appelées C1, C2, C3, C4... (C pour complément).
site de rencontres luxembourg Pourquoi dose-t-on le complément dans le lupus ?
L’intérêt est double :
- Dans certains lupus, pour des raisons génétiques, ministração sobre namoro para jovens il existe moins de production de certaines fractions du complément (surtout C4, rarement C1 ou C2). Cette anomalie génétique, même si elle est assez fréquente, n’est pas réellement utile pour le diagnostic de lupus. Elle n’a pas d’intérêt à être recherchée chez les enfants membres de la famille. Ce défaut de production va provoquer un défaut d’élimination des débris cellulaires. Ainsi, l’engorgement d’un système immunitaire, particulièrement stimulable (auto-immun), facilite l’apparition d’une réaction auto-immune contre des débris de nos propres cellules, ce qui amplifie la réaction auto-immune.
- Le plus souvent, en pratique, on dose par les tests de routine les fractions C3, C4, mais aussi le complément total, appelé CH50 (complément hémolytique total). Ce dosage permet de suivre l’activité du lupus, car en cas d’activation anormale de l’immunité, le complément va être consommé. Ainsi, une « hypocomplémentémie » par consommation traduit généralement une période active de la maladie, avec assez souvent une atteinte rénale.
Cependant, cette hypocomplémentémie n’est pas constante, en particulier quand il n’y a pas d’atteinte rénale.

A retenir

Le complément est un réseau de petites protéines qui servent à la régulation de notre système immunitaire. Dans le lupus, le taux de complément et de ses fractions (C1, C3, C4) est souvent abaissé, le plus souvent parce qu’il est « consommé » par la réaction immunitaire « auto-immune ». Le dosage du complément est souvent réalisé pour le suivi d’un lupus, en particulier quand il y a une atteinte rénale.
Précédent Haut de page Suivant