Sclérodermie Systémique en 100 questions

Les 100 questions

http://costacontemporanea.es/?torakalniy=playa-chica-las-canteras&df9=f7 3. 1. Mieux comprendre comment prendre en charge une sclérodermie systémique - Comment soulager les principaux symptômes ?

55. Comment soulager les douleurs musculaires ?

http://duatlonvaldebebas.es/?mefistofel=mujer-soltera-busca-trailer&e9a=42 Dernière mise à jour : 01-01-2016

unmusically
Les douleurs musculaires (myalgies) sont souvent soulagées par des antalgiques de niveau I ou II. Dans la sclérodermie systémique, il fait éviter de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) qui sont des médicaments qui peuvent agresser le tube digestif et favoriser un saignement. Une prise en charge kinésithérapique est également bénéfique pour soulager les douleurs, lutter contre la raideur, et maintenir une bonne fonction musculaire. La présence d’une véritable myosite (idéalement histologiquement prouvée après réalisation d’une biopsie) est une des rares situations où l’on conseille alors d’utiliser les corticoïdes de façon transitoire en association à un traitement de fond, le plus souvent le méthotrexate, éventuellement en cas d’efficacité insuffisante les immunoglobulines polyvalentes en association. Ces médicaments ont pour but de diminuer ou de moduler l’activation du système immunitaire ou l’inflammation. Une prise en charge rééducative est également très importante dans ce cas afin de diminuer les douleurs et de renforcer les muscles déficitaires. Il est très important que le programme de kinésithérapie soit personnalisé et ne génère pas de douleurs.

À retenir

Les douleurs musculaires, fréquentes au cours de la sclérodermie systémique, sont soulagées par des antalgiques de niveau I ou II et par une prise en charge kinésithérapique personnalisée.
La présence d’une véritable myosite (idéalement histologiquement prouvée) est une des rares situations où l’on conseille alors d’utiliser les corticoïdes de façon transitoire en association à un traitement de fond, le plus souvent le méthotrexate, éventuellement en cas d’efficacité insuffisante les immunoglobulines polyvalentes en association.
Précédent Haut de page Suivant