Sclérodermie Systémique en 100 questions

Les 100 questions

la sagrera citas online 3. 1. Mieux comprendre comment prendre en charge une sclérodermie systémique - Comment soulager les principaux symptômes ?

57. Comment soulager ma fibromyalgie ?

Dewas Dernière mise à jour : 01-01-2016

site gratuit rencontre en bar-sur-aube
La fibromyalgie est un syndrome caractérisé par des douleurs diffuses dans tout le corps. Ces douleurs sont souvent associées à une fatigue, à des troubles du sommeil, des troubles fonctionnels intestinaux (colopathie fonctionnelle) et des céphalées de type migraine.
Ce syndrome, parfois encore contestée par certains médecins semble être favorisée par des facteurs hormonaux, humoraux ou d’environnement. En faire un état associé à une diminution du seuil de la douleur médiée par la sérotonine serait un peu réducteur. Les douleurs prédominent sur les zones d’insertion tendineuses, mais il n’y a aucune lésion organique visible ni des muscles, ni des tendons, ni des articulations. Toute maladie chronique peut favoriser la survenue d’un syndrome fibromyalgique.

Selon les critères utilisés, entre 10 et 30% des patients atteints de sclérodermie systémique seraient concernés.

Il faut différencier cet état douloureux des douleurs liées aux possibles myosites (inflammation des muscles) ou aux polyarthrites (inflammation des articulations). Il faut aussi différencier ces douleurs des douleurs de tendinite (inflammation des tendons). De nombreuses études montrent un lien fort entre la fibromyalgie et l’anxiété ou la dépression. En soi, la fibromyalgie n’est pas une affection grave. Elle n’entraîne pas de lésions irréversibles des tendons, des muscles et ne détruit les articulations. Pour répondre à une question couramment posée, elle ne conduit pas à devoir utiliser un fauteuil roulant pour se déplacer. En revanche, elle est ressentie comme gênante voire handicapante dans les activités quotidiennes.

Le traitement de la fibromyalgie ne peut pas se résumer à la prescription d’un médicament. Aucun traitement n’a formellement démontré son efficacité et beaucoup d’auteurs recommandent d’utiliser le moins de médicaments possible :

• L’approche principale vise à proposer des thérapies de relaxation et de gestion de la douleur : bain en eau chaude, balnéothérapie, yoga, tai-chi, sophrologie, hypnose ;

• Encourager les étirements et les exercices en aérobie surtout en piscine ;

• Massages légers ou compresses chaudes sur les points douloureux ;

• Avoir un sommeil à heures fixes et ne pas refuser une courte sieste après le repas du midi si nécessaire;

• Allégement du temps de travail lorsque cela est possible ;

• Enfin, parfois, certains traitements médicamenteux : antidouleurs avec modération, traitement inhibiteur de la recapture de la sérotonine et parfois anxiolytiques aident à abaisser le seuil douloureux et permettent de mieux réaliser les autres prises en charge (non pharmacologiques). La Prégabaline a obtenu au Canada une indication pour le traitement des douleurs associées à la fibromyalgie.

Il n’y a pas lieu de proposer de la prednisone ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour traiter la fibromyalgie.

À retenir

Le traitement de la fibromyalgie repose surtout sur une approche non pharmacologique. Il faut privilégier les thérapies de détente et de relaxation et tenter de gérer la fatigue par un sommeil à horaires fixes, de courtes siestes et par un allégement du temps de travail. Un complément de traitement médicamenteux peut être nécessaire dans certains cas en privilégiant les antidouleurs simples au coup par coup, en y associant éventuellement les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine voire la Prégabaline.
Précédent Haut de page Suivant