Prothèse Articulaire en 100 questions

Les 100 questions

1. Généralités

14. Quels sont les matériaux utilisés pour les prothèses ?

Dernière mise à jour : 30-05-2005

Les matériaux utilisés pour les prothèses sont caractérisés par 3 critères essentiels : leur bio-compatibilité (bonne tolérance par l'organisme humain), leur résistance à la corrosion et leurs propriétés mécaniques.

Différents matériaux sont utilisés pour le corps de la prothèse :
• les métaux sont en fait des alliages (combinaison de plusieurs constituants : 2 au minimum dont un au moins est métallique). On distingue : les aciers inoxydables (acier inox et chrome-cobalt), les alliages à base de titane et les nouveaux alliages : nickel-titane ;
• les céramiques sont des éléments solides non organiques et non métalliques. Les céramiques le plus souvent utilisées en orthopédie sont l'alumine et la zircone. La fabrication des céramiques demande une technologie complexe. Des céramiques bio-actives comme l'hydroxyapatite (composant naturel de l'os) sont également utilisées. D'autres matériaux d'origine biologique comme le corail, céramique naturelle poreuse, sont peu utilisés car la colonisation du corail par le tissu osseux est moins bonne que prévu... ;
- les polymères sont des matériaux dont la caractéristique commune est de provenir de la polymérisation d'un élément de base comme par exemple l'éthylène. Le polyéthylène (macromolécules thermoplastiques) est le constituant des cupules cotyloïdiennes (pour la prothèse de hanche), des plateaux tibiaux (pour la prothèse de genou). Les élastomères de silicone (silastic) sont utilisés le plus souvent pour les implants digitaux.

En général, une prothèse est constituée de plusieurs matériaux qui vont s'articuler entre eux avec des forces de frottement (couple de frottement). Il est nécessaire d'obtenir le couple de frottement le plus bas possible : ainsi les alliages de métaux s'articulent avec des pièces en polyéthylène : on parle de couple de frottement métal-polyéthylène.
D'autres associations sont possibles : les pièces en alliage de métal peuvent s'articuler avec d'autres pièces en alliage de métal (couple de frottement métal-métal). Des pièces en céramique peuvent s'articuler avec du polyéthylène (couple de frottement céramique-polyéthylène) ou avec une autre pièce en céramique (couple de frottement céramique-céramique).

La matériovigilance a pour objet la surveillance des incidents ou des risques d'incidents pouvant résulter de l'utilisation de ces dispositifs médicaux après leur mise sur le marché. Vous pouvez consulter les sites Internet consacrés aux bases de connaissances sur les dispositifs médicaux et les vigilances sanitaires : www.hosmat.com et http://agmed.sante.gouv.fr (site de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de santé).

Notre avis

Il n'existe pas de matériau idéal : le traitement de chaque maladie, a des impératifs mécaniques propres qui imposent l'utilisation d'un matériau adapté, d'où la diversité des produits disponibles. Le choix des matériaux utilisés en orthopédie dépend du chirurgien et de l'articulation à remplacer. Dans tous les cas, les matériaux choisis doivent résister aux contraintes mécaniques et biologiques entraînées par leur implantation dans un tissu vivant.
Précédent Haut de page Suivant