Prothèse Articulaire en 100 questions

Les 100 questions

2. Bénéfices attendus et principaux risques de l'intervention

36. Existe-t-il des risques d'"intolérance", d'"allergie" ou de "rejet" à la prothèse ?

Dernière mise à jour : 30-05-2005

Au sens strict du terme, les phénomènes d'"intolérance", qui correspondent à une réaction du corps contre la prothèse, ne sont pas observés. Pour fabriquer une prothèse, les matériaux sont choisis en fonction de plusieurs paramètres, dont le premier, le plus important est la "bio-compatibilité" qui caractérise l'habituelle tolérance de l'organisme vis-à-vis du matériau.
Le matériau peut cependant s'altérer, et les produits éventuels de cette dégradation, abîmer le tissu osseux dans lequel est fixée la prothèse (cas de certaines altérations du titane notamment). Il ne s'agit pas, à proprement parler d'une "allergie" ou "rejet", mais ce type de phénomène peut aboutir à un échec de la fixation des pièces, nécessitant une nouvelle opération pour changement de la prothèse. (cf. Question 33)

Notre avis

Si votre prothèse est douloureuse, même s'il n'y a pas d'explication évidente aux douleurs, il ne faut pas parler d'"allergie" ni de "rejet".
Précédent Haut de page Suivant