Prothèse Articulaire en 100 questions

Les 100 questions

3. Préparation pour l'intervention et l'anesthésie

49. Faut-il arrêter certains médicaments avant l'intervention ?

Dernière mise à jour : 30-05-2005

Avant l'intervention, il est préférable d'arrêter certains médicaments qui retentissent sur la coagulation (anti-vitamines K, aspirine, etc.), sur l'humeur (lithium, antidépresseur, etc.), sur l'inflammation (certains anti-inflammatoires). Ils doivent être arrêtés plusieurs jours avant l'intervention et éventuellement remplacés par d'autres médicaments jusqu'à l'intervention ; il ne faut donc pas les arrêter de vous-même sans l'avis du médecin anesthésiste, du médecin traitant ou du spécialiste (cardiologue, psychiatre ou rhumatologue). D'autres médicaments seront arrêtés et non remplacés pour diminuer le risque de complication après l'intervention, comme les traitements hormonaux substitutifs (afin de réduire le risque de phlébites) ou certains traitements de fond des rhumatismes inflammatoires chroniques (anti-TNFα) en raison du risque infectieux. Les anti-TNFα  doivent être interrompus :
- 2 mois avant la chirurgie (Adalimumab) ;
- 15 jours avant la chirurgie (Etanercept) ;
- 6 semaines avant la chirurgie (Infliximab).
La reprise est autorisée après cicatrisation.
En général, les autres médicaments peuvent (ou doivent) être poursuivis jusqu'à l'hospitalisation.

Notre avis

Avant l'intervention n'arrêtez pas de vous-même vos traitements : demandez conseil à vos médecins, en particulier à votre anesthésiste, il peut être dangereux d'arrêter l'un de vos médicaments.
Attention, ne prenez pas de vous-même de l'aspirine (pour un rhume, une douleur dentaire, un mal de tête, etc.) dans les 10 jours qui précèdent une intervention (risque de saignement).
Précédent Haut de page Suivant