Lupus en 100 questions

Les 100 questions

2. MIEUX COMPRENDRE comment se manifeste un lupus

23. Y a t-il un lien entre l’anémie et le lupus ?

Dernière mise à jour : 30-12-2010

OUI. Qu’est-ce qu’une anémie ?
L’anémie est une baisse des globules rouges, ce qui se traduit par une réduction du taux d’hémoglobine. L’hémoglobine est un transporteur d’oxygène qui est le constituant essentiel des globules rouges.
Il y a des anémies d’origine très différente, liées à un saignement chronique (par exemple dû à des règles trop abondantes), à une carence en fer, à une inflammation chronique ou à une destruction excessive des globules rouges. Comment s’expliquent les anémies du lupus ?
Dans le lupus, il est possible d’avoir une anémie pour différentes raisons.
Le plus souvent, l’anémie est provoquée par l’inflammation due au lupus systémique (anémie inflammatoire). Elle se corrigera avec le traitement de la maladie.
- L’anémie la plus sévère est liée à des auto-anticorps antiglobules rouges. Ces auto-anticorps entraînent une destruction des globules rouges : une hémolyse. On parle d’anémie hémolytique auto-immune. Cette hémolyse se traduit par une baisse, souvent assez brutale et importante, du taux d’hémoglobine. Ce type d’anémie, assez rare, est souvent une urgence qui nécessite des traitements importants.
- De nombreux traitements peuvent entraîner une anémie par différents mécanismes. Il faut donc de principe toujours évoquer une origine médicamenteuse.
- L’anémie peut aussi être liée à un défaut de production des jeunes globules rouges dans la moelle osseuse, mais cette forme est exceptionnelle. L’origine de ce défaut de production est également liée à un dérèglement du système immunitaire.Si la fonction rénale est fortement atteinte cf. questions 30 et 31, la fabrication des globules rouges est diminuée. Ce mécanisme n’est pas propre au lupus.
- Quoi qu’il en soit, il se peut que l’anémie ne soit pas liée directement à un lupus, mais qu’elle s’explique par un autre phénomène associé, comme un saignement chronique, une carence en fer ou une autre anomalie (par exemple une carence en vitamine B12 ou une hypothyroïdie).
La découverte d’une anémie justifie donc un interrogatoire, un examen clinique et des prélèvements, pour essayer de la comprendre et de la traiter.
Que faut-il faire en cas d’anémie ?
En cas d’anémie importante, il faut traiter le plus vite possible la cause et, en cas de mauvaise tolérance, transfuser des globules rouges (appelées « culots  globulaires »)

A retenir

Le lupus peut entraîner une anémie, c’est-à-dire une baisse des globules rouges. Cette anémie peut avoir différents mécanismes, mais la forme la plus sévère est une destruction des globules rouges par des anticorps anti-globules rouges. C’est ce qu’on appelle une « anémie hémolytique auto-immune ». D’autres causes d’anémie existent au cours du lupus et il faut toujours s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une cause simple comme une perte de fer (par un saignement chronique), un manque de vitamine (vitamine B12) ou un médicament.
Précédent Haut de page Suivant