Sclérodermie Systémique en 100 questions

Les 100 questions

King of Prussia 1. 3. Mieux comprendre la sclérodermie systémique et ses enjeux - D’où vient la sclérodermie systémique ?

8. La sclérodermie systémique peut-elle être héréditaire ?

site de rencontres gratuit à pélussin Dernière mise à jour : 01-01-2016

imagenes de hombre caminando solo
Non, la sclérodermie systémique n’est pas héréditaire. Cependant, un faisceau d’arguments plaide en faveur d’une prédisposition génétique  possible à la sclérodermie systémique. Le risque de transmission reste très faible pour un individu donné et il faut rassurer les familles dont un des parents est atteint par cette maladie. L’analyse du risque familial à partir de plusieurs groupes de malades a montré que le risque d’avoir cette maladie pour les apparentés de premier degré (1ère  génération, c’est à dire frère ou sœur d’un patient sclérodermique) était 13 fois plus élevé que dans la population générale. La prévalence de la maladie dans des familles ayant un patient atteint de sclérodermie a été trouvée à 1,6 % alors que dans la population générale de même origine ethnique et géographique, elle n’est que de 0,026 %. Ces résultats démontrent qu’un risque familial existe, même s’il est très faible, et incitent à identifier des facteurs génétiques pour expliquer l’apparition de la maladie et ses différentes formes. Il est en revanche moins rare de constater une autre maladie auto-immune (thyroïdite de Hashimoto, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux systémique...) chez d’autres membres de la famille d’un patient sclérodermique.

À retenir

La sclérodermie systémique n’est pas héréditaire. Cependant, un faisceau d’arguments plaide en faveur d’une faible prédisposition génétique à la sclérodermie systémique.
Précédent Haut de page Suivant