Sclérodermie Systémique en 100 questions

Les 100 questions

site rencontre arabe 2. 1. Mieux comprendre comment se manifeste une sclérodermie systémique - Comment faire le diagnostic d’une sclérodermie systémique ?

13. Quels sont les examens nécessaires au diagnostic d’une sclérodermie systémique ?

Guacarí Dernière mise à jour : 01-01-2016

http://chocolatebergamo.it/?pricher=single-a-milano-eventi&d25=16
L’examen clinique précis est une étape clef du diagnostic de sclérodermie systémique, à la recherche en particulier de lésions de sclérose cutanée, de télangiectasies ou d’ulcérations des doigts. L’interrogatoire doit rechercher des signes de reflux gastro-œsophagien. Les examens complémentaires simples sont la capillaroscopie péri-unguéale et les tests sanguins à la recherche d’auto-anticorps : anticorps anti-nucléaires de type anti-centromère ou anti-Scl70 (anti-topoisomérase 1), anticorps anti-ARN polymérase III.
Il est également habituel de demander des examens pour dépister toute atteinte d’organe qui peut parfois exister dès le début de la maladie, alors que le patient peut ne pas avoir de plainte. Ainsi, on réalise une échographie cardiaque (à la recherche d’une élévation de la pression artérielle pulmonaire), des explorations fonctionnelles respiratoires (mesure des volumes pulmonaires et de la diffusion des gaz) et un scanner thoracique (à la recherche de modifications du tissu pulmonaire).
Ces examens servent aussi de référence pour le suivi et permettent d’analyser au cours du temps la progression éventuelle des différentes atteintes de la maladie.

À retenir

En plus de l’examen clinique qui est essentiel, une capillaroscopie péri-unguéale et les tests sanguins à la recherche d’auto-anticorps : anticorps anti-nucléaires de type anti-centromère, anti-topoisomérase 1 (anti-Scl70), ou anticorps anti-ARN polymérase III, sont nécessaires pour poser le diagnostic de sclérodermie systémique.
On réalisera de plus une échographie cardiaque (à la recherche d’une élévation de la pression artérielle pulmonaire), des explorations fonctionnelles respiratoires (mesure des volumes pulmonaires et de la diffusion des gaz) et un scanner thoracique (à la recherche de modifications du tissu pulmonaire).
Précédent Haut de page Suivant