Prothèse Articulaire en 100 questions

Les 100 questions

6. Vivre avec une prothèse

75. Peut-on faire de la physiothérapie lorsque l'on a une prothèse ?

Dernière mise à jour : 30-05-2005

La physiothérapie regroupe en France l'ensemble des traitements utilisant des agents physiques naturels délivrant de l'énergie, tels les courants électriques (électrothérapie), les ondes mécaniques (notamment les ultrasons) et les ondes électromagnétiques.
Les principaux agents utilisés dans le traitement des affections douloureuses chroniques des articulations, des os et des muscles sont :
- l'application de courants électriques de basse fréquence pour calmer les douleurs (électro-stimulation antalgique), ou pour faire travailler les muscles (électro-stimulation motrice) ;
- l'application d'un courant électrique pour faire pénétrer des médicaments localement dans une zone malade : ce sont les ionisations ;
- les ultrasons, ondes mécaniques qui dégagent de la chaleur en traversant les tissus (surtout les tendons et les ligaments) et effectuent un “micromassage” ;
- les ondes électromagnétiques qui soulagent les douleurs soit en échauffant les tissus traversés (par exemple les ondes infrarouges) soit par des effets magnétiques sans échauffement des tissus (champs magnétiques pulsés notamment).

Schématiquement, il ne faut appliquer ni les courants électriques, ni les ultrasons ni les ondes électromagnétiques en regard d'une prothèse, car existe un risque d'échauffement ou de détérioration des matériaux de la prothèse. Cependant, ces différents traitements ne sont pas contre-indiqués pour traiter une affection située à distance de la prothèse.
Ainsi, par exemple, si vous avez bénéficié de la mise en place d'une prothèse totale du genou, il n'est pas interdit de faire des ionisations ou des ultrasons sur une épaule douloureuse, ou même de renforcer les muscles de la cuisse par électro-stimulation motrice (le courant électrique doit être appliqué sur la cuisse nettement au-dessus de la prothèse du genou). Cependant, si vous avez des douleurs résiduelles du genou opéré, l'utilisation de ces différents traitements locaux est proscrite.

Notre avis

Il ne faut pas utiliser la physiothérapie pour traiter des douleurs qui siègent en regard d'une prothèse articulaire, qu'il s'agisse de douleurs tendineuses ou ligamentaires.
Précédent Haut de page Suivant