Myosites en 100 questions

Les 100 questions

Sīrkāzhi 3. 5. Mieux comprendre comment prendre en charge une myosite - Quelles sont les mesures complémentaires que je peux prendre pour améliorer ma santé ?

79. Quelle kinésithérapie faut-il faire ?

http://ate.cat/?narkota=conocer-mujeres-en-quito-ecuador&f8b=d8 Dernière mise à jour : 12-03-2015

http://cesarramos.es/?esminec=conocer-personas-en-argentina&4eb=ca La rééducation musculaire doit être débutée parallèlement au traitement médicamenteux. Le programme de kinésithérapie doit être personnalisé et ne doit pas générer de douleurs. Il est le plus souvent défini par un médecin spécialiste en médecine physique et de réadaptation. Il est primordial de tenir compte du déficit de la force, des douleurs musculaires résiduelles, des calcifications sous-cutanées (si elles sont présentes) et des autres organes atteints (poumon, cœur, articulations).

  • Le travail de rééducation musculaire doit toujours être précédé d’exercices respiratoires pour éviter au patient de travailler en apnée.
  • Le travail de rééducation musculaire doit être fractionné, c’est-à-dire avec des temps de repos entre chaque série d’exercice. Il doit par ailleurs permettre d’alterner dans le temps et dans les sollicitations, les différents muscles à rééduquer.
  • Le but de la rééducation est de proposer un travail global sur tous les groupes musculaires, en insistant sur les régions les plus faibles, en proposant à la fois des étirements et un travail de renforcement musculaire des muscles déficitaires.

À retenir

La rééducation est recommandée, elle doit être personnalisée et adaptée.

Précédent Haut de page Suivant