Myosites en 100 questions

Les 100 questions

http://comvicente.pt/?borw=yo-quero-te-namorar-amor-timbalada 3. 8. Mieux comprendre comment prendre en charge une myosite - Peut-on fonder une famille avec une myosite ?

90. Quelles sont les conséquences de la myosite sur ma grossesse et de ma grossesse sur la myosite ?

mujeres solteras en suecia Dernière mise à jour : 12-03-2015

drowsily Les conséquences d’une myosite sur la grossesse sont mal connues car la myosite est une maladie rare qui, dans un bon nombre de cas, se révèle après la période d’activité génitale (c’est-à-dire après la ménopause). Il n’a pas été démontré qu’une myosite puisse entraîner des fausses-couches ou des anomalies du fœtus (malformations, hypotrophie…), mais certains traitements (cyclophosphamide, méthotrexate) sont toxiques pour le fœtus. Ils doivent donc être évités. Par ailleurs, la faiblesse de certains muscles (du dos, abdominaux et du bassin) peut rendre difficile la grossesse ou l’accouchement. Il est important que le suivi de la grossesse soit effectué par un gynécologue obstétricien spécialisé dans le suivi des grossesses à risque en lien étroit avec le médecin référent de votre myosite.

La grossesse n’a pas forcément de conséquence sur l’évolution d’une myosite, à condition qu’elle ne soit pas en pleine période d’activité. Il y a peu d’expérience de l’effet d’une grossesse sur une myosite active, mais il faut éviter toute grossesse dans ces circonstances car la myosite pourra nécessiter des traitements immunosuppresseurs ou de la cortisone à forte dose qui pourrait être extrêmement difficile à manier en cas de grossesse. Il faut donc programmer la grossesse avec votre médecin et prendre une contraception active tant que la maladie est active et/ou traitée par des médicaments toxiques pour le fœtus.

À retenir

  • Les conséquences d’une myosite sur une grossesse ou un souhait de grossesse sont rares, mais il existe des circonstances dans lesquelles une grossesse est déconseillée, en particulier en cas de complication grave de la maladie (insuffisance respiratoire, hypertension artérielle pulmonaire, insuffisance cardiaque) ou prise d’un traitement immunosuppresseur (méthotrexate, cyclophosphamide) ou cortisone à forte dose.
  • Une grossesse n’a pas forcément de conséquence sur une myosite à condition que celle-ci ne soit pas active, mais il y a peu d’expérience car c’est une situation rare. En pratique, il ne faut envisager une grossesse qu’en période de stabilité de la maladie sans complication grave et surtout sans traitement immunosuppresseur (méthotrexate, cyclophosphamide) ou cortisone à forte dose.
Précédent Haut de page Suivant