Sclérodermie Systémique en 100 questions

Les 100 questions

Guider 3. 3. Mieux comprendre comment prendre en charge une sclérodermie systémique - Quels sont les principes du traitement ?

69. Quels médicaments faut-il éviter de prendre ou prendre avec prudence lorsqu’on a une sclérodermie systémique ?

bacekaincontri Dernière mise à jour : 01-01-2016

De nombreux médicaments doivent être évités ou prescrits avec la plus grande prudence chez les patients atteints de sclérodermie systémique.
Les médicaments qui peuvent aggraver le phénomène de Raynaud et pourraient favoriser la survenue d’ulcères digitaux doivent être évités. Ce sont globalement tous les médicaments qui augmentent la contractilité des petits vaisseaux (voir encadré).
Les corticoïdes à forte dose doivent être proscrits. Une corticothérapie à faible dose, toujours inférieurs à 15 mg/j de prednisone ne doit être prescrite qu’après accord de votre médecin spécialiste de la sclérodermie systémique, car ils pourraient favoriser la survenue d’une crise rénale sclérodermique chez l’adulte (cf. question 67).
La ciclosporine A, qui est responsable également de la survenue de crises rénales, doit également être proscrite.
Les traitements anti-inflammatoires non-stéroïdiens doivent être évités autant que possible, responsables d’effets secondaires digestifs et cardio-vasculaires.
La prescription d’anticoagulants ou d’antiagrégants doit être très réfléchie au cours de la sclérodermie, du fait du risque important de survenue d’un saignement digestif.

http://restaurant-le-k.fr/?filosoffr=chat-de-france&8f6=79 Bon à savoir :
Principaux médicaments vasoconstricteurs contre-indiqués au cours du syndrome de Raynaud :
• Décongestionnants nasaux par voie locale ou générale : pseudo-éphédrine, phényléphrine, phénylpropanolamine
• Antimigraineux : dihydroergotamine, ergotamine, triptans
• Bétabloquant et collyres bétabloquants antiglaucomateux
• Antihypertenseurs : clonidine
• Traitements de l’hyperprolactinémie : bromocriptine, cabergoline, lisuride
• Antiparkinsonien : pergolide

À retenir

De nombreux médicaments doivent être évités au cours de la sclérodermie systémique : vasoconstricteurs qui peuvent aggraver le phénomène de Raynaud, corticoïdes et cyclosporine qui augmentent le risque de survenue d’une crise rénale et anti-inflammatoires non stéroïdiens associés à la survenue de complications digestives et cardio-vasculaires.
Précédent Haut de page Suivant