Sclérodermie Systémique en 100 questions

Les 100 questions

reluctantly 3. 3. Mieux comprendre comment prendre en charge une sclérodermie systémique - Quels sont les principes du traitement ?

70. Quels médicaments antalgiques puis-je prendre pour soulager mes douleurs ?

Truckee Dernière mise à jour : 01-01-2016

http://syris.fr/?powtovuylust=les-sites-de-rencontre&321=27
On préfère utiliser en première intention les médicaments à base de paracétamol (palier I). Ils sont préconisés dans les douleurs modérées. On peut les utiliser à la demande à la dose de 500 mg à 1 g une à quatre fois par jour en prises espacées de 6 heures (minimum 4 heures). Ce médicament est en vente libre, mais prenez toujours conseil auprès de votre médecin, car il y a quelques restrictions d’utilisation en cas de maladie du foie associée.
Si le paracétamol ne suffit pas, on peut utiliser des morphiniques mineurs : associations paracétamol et codéine, tramadol (niveau II). Dans certains cas, l’utilisation de morphiniques majeurs peut être nécessaire pendant quelques jours en cas d’ulcérations digitales douloureuses, de calcinose très douloureuse ou d’ulcères de jambe de cause artérielle. Il ne faut pas hésiter à les employer pour soulager la douleur si les autres médicaments antidouleur sont insuffisants. Cependant ces derniers sont souvent mal tolérés, responsables d’une majoration du syndrome sec et d’une constipation marquée.

L’aspirine est aussi un médicament antidouleur efficace, mais le reflux acide provenant de l’estomac, fréquent au cours de la sclérodermie systémique, en limite l’utilisation. Il en est de même de certains médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens présentés comme des médicaments antidouleur et anti-fièvre comme l’ibuprofène ou le kétoprofène qui doivent être évités pour les mêmes raisons. Au long cours et chez le sujet âgé, les anti-inflammatoires non stéroïdiens ont un effet délétère sur la fonction rénale.

En cas de migraine, il faut éviter de prendre les médicaments antidouleur spécifiques de la migraine qui ont un effet vasoconstricteur et peuvent aggraver le phénomène de Raynaud comme les dérivés de l’ergot de seigle, les triptans. Ceci doit cependant s’évaluer au cas par cas, particulièrement en cas de maladie migraineuse sévère.

Chez les patients ayant des ulcères de jambe artériels, très douloureux, les antalgiques ciblant les douleurs neurogènes : gabapentine (neurontin®) et prégabaline (lyrica®) peuvent être plus efficaces que les antalgiques « classiques » ou être prescrits en association.

À retenir

En première intention, on préfère utiliser chez les patients sclérodermiques les médicaments à base de paracétamol. Les médicaments à base de morphiniques peuvent être mal tolérés. L’acide acétylsalicylique et les anti-inflammatoires non stéroïdiens doivent être évités autant que possible. Certains anti-migraineux ont un effet constricteur sur les vaisseaux et doit être évités.
Précédent Haut de page Suivant